Anki, pour apprendre librement

Pour différentes raisons, je me suis remis à apprendre l’allemand. Je dis bien « remis ». En effet, j’avais jadis appris cette langue il y a grosso modo une vingtaine d’années. Ou du moins, j’avais tenté de le faire. Si mes souvenirs sont bons, il s’agissait davantage de séances répétées de torture mentale que d’un apprentissage harmonieux et enthousiasmant. Ceux de ma génération peuvent se souvenir, avec un pincement au cœur, des trépidantes aventures de Hans Schaudi et de sa famille rétrograde[1]

Il fallait donc que je me motive, que je trouve un moyen quelque peu ludique de passer par-dessus ces traumatismes du passé. Par hasard, j’ai déniché Anki[2], une magnifique application libre de flashcards[3]. C’est ce qu’il me fallait pour démarrer.

anki_logo

Logo de l’application Anki

Lire la suite

Publicités

Les logiciels libres dans l’enseignement

plimpton

Les origines du théorème proviennent d’une tablette babylonienne, la tablette Plimpton 322, datant du XVIIIe siècle av. J.-C. [2]

Les théorèmes, formules ou encore les démonstrations mathématiques sont libres depuis toujours. Ils ont été établis par des savants conscients que leur apport à la société devait profiter à tous, sans entrave [1]. Nous n’avons en effet pas besoin d’acheter une licence pour pouvoir utiliser le théorème de Pythagore ! De plus, nous pouvons nous baser librement sur les travaux du philosophe et mathématicien grec pour élaborer de nouvelles théories.

L’éducation au sens large, bien au delà du domaine restreint des mathématiques, doit être libre, accessible à tous et indépendante des principaux centres de pouvoirs (politiques, financiers, économiques,…). Une de ses vocations principales est justement de perpétuer de générations en générations, les valeurs et connaissances qui ont permis de construire notre civilisation.

Lire la suite