« Dé-GAFAMisons » internet

Ce titre est probablement obscure pour beaucoup d’entre vous. Que signifie « GAFAM » et framasoften quoi menaceraient-ils internet ? Nous faisons ici un clin d’œil à une campagne citoyenne très courageuse lancée il y a un an par l’association française Framasoft, appelée « Dégoogelisons internet » . En préférant une variante tirée de l’acronyme « GAFAM » (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft), nous ne stigmatisons pas un seul des géants du net, mais la fratrie toute entière. Pour être exhaustif, il faudrait en fait en ajouter d’autres (comme Dropbox, Doodle, Twitter,…), moins puissants mais appliquant la même recette : publicité individuelle ciblée et valorisation économique des données des internautes, sous couvert de prestations gratuites ou bon marché.

Au delà d’un modèle économique pour le moins opaque, l’enjeu derrière ces pratiques est crucial pour la société civile. Il s’agit de défendre la neutralité d’internet d’une privatisation rampante de gigantesques groupes économiques et de protéger le citoyen d’une surveillance massive,  systématique et indistincte. Le documentaire « CITIZENFOUR » avait à l’époque dévoilé les liens troubles existant entre les opérateurs d’internet et les agences gouvernementales d’une part et d’autre part, les pratiques inadmissibles des États du point de vue du respect de la sphère privée, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme.

Ce sujet est d’autant plus brûlant après les tragiques attentats de Paris du vendredi 13 novembre dernier. En réaction, les gouvernements serrent la visse des libertés individuelles et intensifient la surveillance de masse, avec l’aide volontaire ou forcée des géants du net.

Ce thème a d’ailleurs été choisi (indépendamment de l’actualité) pour la manifestation Fêtons Linux qui aura lieu le samedi 28 novembre 2015 à Beaulieu, Lausanne.

FetonsLinuxAffiche

rts_logoCette manifestation est présentée dans l’émission On en parle sur la RTS du 24 novembre 2015. C’est la dernière d’un cycle de 10 émissions passionnantes sur les logiciels libres.

Lire la suite

Du libre pour le climat (2ème partie)

cop21_logoLe thème du changement climatique est actuellement au centre de l’attention politique et citoyenne, notamment par la tenue de la COP21 – conférence internationale sur le climat – à Paris en décembre de cette année. Le spectre de l’échec de Copenhague en 2009 plane encore dans les esprits de nombreux citoyens engagés. Un deuxième échec n’est pas envisageable.

Copyright Tom Tirabosco, La RevueDurable

Copyright Tom Tirabosco, La RevueDurable, no 35 (Changement climatique : objectif 350), septembre 2009

Dans ce contexte, les organisations qui luttent contre le changement climatique se mobilisent. La RevueDurable se bat courageusement depuis longtemps et avec une belle énergie (renouvelable) pour promouvoir un futur plus durable. Le climat a d’ailleurs toujours été un de ses sujets de prédilection. Si cette revue ne parle pas directement des logiciels libres[1], elle incite à changer notre société en suivant des valeurs bien connues des libristes : communautés citoyennes, implication personnelle dans l’action, relocalisation des activités, indépendance vis-à-vis des grands acteurs économiques et financiers, revalorisation des biens communs, partage, développement etc…

La RevueDurable lance un financement participatif destiné à renforcer son assise financière fragile ainsi que ses actions de communication sur le thème du climat en vue de la conférence de Paris. Je vous encourage vivement à soutenir cette action.

kisskiss

Lire la suite

Le mouvement du libre est-il une utopie ?

Une fois n’est pas coutume, je vous propose le compte-rendu d’un livre, en l’occurrence de l’excellent ouvrage intitulé : Utopie du logiciel libre – du bricolage informatique à la réinvention sociale, écrit par Sébastien Broca[1]. Il brosse non-seulement le portrait précis et méthodique du mouvement soutenant les logiciels libres, de son émergence à aujourd’hui, mais surtout il démontre l’influence de ce mouvement dans de multiples domaines de la société parfois fort éloignés du petit monde de l’informatique.

couv_utopie_ll

Lire la suite