Le Royaume-Uni adopte l’ODF comme standard

Tournant le dos aux formats officiels de Microsoft Office, le gouvernement britannique a officiellement adopté le format Open Document (ODF) pour tous ses documents partagés. Cet article est une traduction personnelle d’une nouvelle parue sur le site ZDNet[1].

ODF

Entre 2006 et 2007, la guerre des standards de documents faisait rage entre Microsoft, avec son format OpenXML, et la communauté libre avec son format ODF (Open Document Format).

En fin de compte, Microsoft, tout en supportant finalement l’ODF, a remporté la bataille. L’ODF, même soutenu par les suites populaires libres comme LibreOffice ou OpenOffice, est resté en marge.

Jusqu’à ce que le gouvernement britannique annonce le 22 juillet 2014 qu’il requiert dorénavant que toutes les suites bureautiques officielles supportent l’ODF. La situation vient donc de se renverser.

Le ministre britannique du « Cabinet Office » Francis Maude, dit dans un commentaire préparé : « Le gouvernement va commencer à utiliser les formats ouverts ce qui garantira que tous les citoyens et les personnes qui travaillent dans le gouvernement pourront utiliser les applications qui correspondent le mieux à leurs besoins lorsqu’ils lisent ou travaillent ensemble sur des documents. »

En particulier, les standards sélectionnés sont:

  • PDF/A ou HTML pour la lecture de documents du gouvernement;
  • ODF pour le partage et le travail collaboratif sur des documents du gouvernement.

Le Royaume-Uni a pris cette décision, parce que : « Nos plans à long terme pour une économie plus forte sont orientés vers une croissance des affaires britanniques. Nous avons entendus ceux qui nous disent que les formats ouverts vont réduire leurs coûts et faciliter le travail avec le gouvernement. Il s’agit d’une évolution majeure dans notre agenda vers le « tout-digital » ce qui permettra d’économiser 1.2 milliards de livres à nos citoyens et à notre économie. »

Andrew Updegrove, un expert reconnu mondialement dans les standards et partenaire fondateur du cabinet d’avocats Gesmer Updegrove, a dit sur son blog spécialisé sur les standards (ConsortiumInfo) à propos de cette décision :

Le cabinet britannique a accompli aujourd’hui ce que la communauté d’États du Massachusett a mis en place (de manière infructueuse) il y a dix ans : il requiert formellement une compatibilité avec l’ODF par les logiciels qui seront achetés dans le futur par toutes les structures gouvernementales. La compatibilité avec toutes les versions existantes de l’OOXML, le format de document concurrent de Microsoft, n’est ni requis, ni justifié.

Dans un interview, Updegrove mentionne à ZDNet « que la route a été longue pour toutes les personnes ayant suivi cette saga. » Il ajoute « qu’à la fin, les arguments incontestables des standards complètement ouverts et indépendants, créés avec l’utilisateur et non le vendeur en tête, ont prévalu. »

Italo Vignoli, un des fondateur de la « Open Document Fondation », l’organisation derrière LibreOffice, dit dans un interview sur OSCon à Portland en Oregon, que « même s’il est trop tôt pour comprendre toutes les ramifications de l’éco-système de la suite bureautique, on a l’impression de sortir d’un rêve en réalisant que ce qu’on espérait depuis des années est enfin arrivé. »

Vignoli poursuit: « Dès que je rentre en Italie, je vais dire au gouvernement italien qu’un jalon a été franchi dans la liberté des documents et la protection des individus contre les organisations essayant de les enfermer dans n’importe quel format. La décision britannique va rendre la liberté aux utilisateurs d’utiliser la suite Office de Microsoft ou un logiciel libre comme LibreOffice. »

Une chose est claire dans cette décision. Tous les logiciels bureautiques qui ne supportent pas le format ODF, comme Google Docs, devront l’ajouter dans leur standard. Sans cela, ils seront dans l’incapacité de participer à des appels d’offres du gouvernement britannique. Et pour le futur, ils pourraient également ne pas pouvoir souscrire à d’autres contrats qui requièrent l’ODF.


Références

  1. Site web ZDNet: http://www.zdnet.com/uk-makes-odf-its-official-documents-format-standard-7000031884/#ftag=RSS510d04f

cc-by-sa
Logiciels Durables / Logiciels Libres et Développement Durable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s