SAP Business ByDesign: un exemple de captivité

Aux alentours du 20 octobre 2013, une nouvelle défrayait la chronique web: l’éditeur allemand SAP semblait arrêter purement et simplement sa solution « cloud » Business ByDesign, pour les petites et moyennes entreprises.

Bien que le porte-parole se veuille rassurant, les analystes ne sont pas dupes. Une solution construite par une succession de développements « chaotiques » ayant coûté au final plus de 3 milliards d’euros depuis son lancement et ayant rapporté quelques 23 millions d’euros [1].

Ce qui n’est pas contesté par l’éditeur, c’est que les évolutions fonctionnelles seront gelées pendant un an et que la maintenance sera reprise par une structure délocalisée en Inde. Ensuite, ce produit serait intégré à la solution HANA, une plate-forme expérimentale actuellement.

En lisant entre les lignes, les professionnels de la branche s’accordent à dire que l’éditeur signe ici l’arrêt de mort de cette solution. Que vont devenir les clients qui ont déjà acheté des licences fort coûteuses et investi un temps considérable dans l’implémentation de cette application ?

Ils sont tout bonnement lâchés par l’éditeur et perdront probablement une bonne partie de leur mise, s’ils ne mettent pas en danger leur propre survie. Cette nouvelle démontre une fois de plus qu’une solution propriétaire détenue par un seul éditeur représente un risque considérable pour le client qui se trouve pieds et poings liés avec des engagements financiers très lourds sur plusieurs années. L’éditeur fait sa loi, décide de ce qui est est bon pour lui sans se soucier des dégâts collatéraux.

Des éditeurs d’ERP libres existent et ont fait leur preuve, notamment pour les petites et moyennes entreprises [2]. Ces solutions ouvertes permettent bien plus facilement de rebondir si un acteur fait défaut ou disparaît. La maintenance et le développement peuvent être repris en interne si la structure le permet. Sinon, un partenaire local peut très bien reprendre à son compte le leadership du produit.

Inspiré d’un article de ZDNet [3].


Références

  1. Art. « Cloud : SAP nie avoir tué son ERP en Saas, Business ByDesign », Silicon.fr: http://www.silicon.fr/cloud-sap-nie-tue-erp-saas-business-bydesign-90313.html
  2. Exemple: Site web OpenERP: https://www.openerp.com/
  3. Art. « Echec : SAP freine sur Business ByDesign, mais dément tout abandon », ZDNet: http://www.zdnet.fr/actualites/echec-sap-freine-sur-business-bydesign-mais-dement-tout-abandon-39794947.htm


cc-by-sa
Logiciels Durables / Logiciels Libres et Développement Durable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s